Lorsque l’un de vos proches vient à décéder, la crémation et l’inhumation sont les deux types d’obsèques qui s’offrent à vous. Si le défunt avait souscrit une assurance obsèques, il avait peut être précisé le type d’obsèques qu’il souhaitait.

Les pompes funèbres des Collines vous expliquent les spécificités de ces deux pratiques :

La crémation

La crémation est la transformation du corps en cendres grâce à des équipements conçus à cet effet. Le corps est placé dans un cercueil qui est introduit dans un four chauffé à 800°C. Sous l’effet de la chaleur et non des flammes, l’autocombustion du corps et du cercueil ont alors lieu pendant une durée d’environ 1h30. A l’issue de la crémation, les cendres peuvent :

–       Etre dispersées au jardin du souvenir du crématorium

–       Etre dispersées en pleine mer ou en pleine nature

–       Etre inhumées dans un caveau ou un colombarium

Les derniers chiffres recueillis en France montrent que 30 % des Français optent pour la crémation.

 

 

L’inhumation

L’inhumation est l’action de mettre en terre le corps d’un défunt avec les cérémonies d’usage.

 Une inhumation se déroule comme ceci :

– Le cercueil arrive en corbillard près du lieu d’inhumation

– Le cercueil est transporté par les porteurs jusqu’à la sépulture

– Le cercueil est mis en terre ou en caveau

– La mise en terre au cimetière est le moment durant lequel on adresse un dernier au revoir au proche disparu. La famille peut, à ce moment-là, procéder à un jeté de fleurs dans la sépulture, demander à ce qu’une musique soit jouée ou passée, à ce qu’un poème ou un texte soit lu afin que l’hommage soit personnalisé.